Visiter la fin du monde à Ushuaia : c’est fait ! Vous ne pouvez pas aller en Argentine sans passer par la Patagonie. Partie incontournable de l’Argentine j’y ai réalisé mon rêve. En allant en Argentine, je voulais absolument visiter la Terre de feu, région où se trouve Ushuaia. La ville base toute sa communication ville sur “la fin du monde”. Atteindre la fin du monde géographique … l’idée est sympathique. Mais la vraie raison pour laquelle je voulais visiter Ushuaia c’est à cause de mon amour pour les pingouins. 

Prévoir un voyage en Patagonie demande beaucoup d’organisation et de trouver des dates qui arrangent tout le monde. Cette période a notamment coïncidé avec le moment où j’ai perdu ma carte de crédit …

Mais cela n’allait pas perturber mes plans de voyage. Faute d’avoir trouver des compagnons de voyage parmi mes amis de Cordoba, je me suis tournée vers mes amis à Buenos Aires. 

La patagonie est une région où les températures peuvent être extrême. C’est pour cela qu’il est conseillé de s’y rendre entre octobre et avril. Au moment où je voulais y aller nous étions déjà en mars. Passée avril, beaucoup de parc nationaux ferment et les trekking deviennent de plus en plus dangereux. 

Que faire en Patagonie ?

Il y a plusieurs choses à voir en Patagonie, en fonction du temps que vous avez, il va falloir faire des choix. En ce qui me concerne, j’ai choisi de visiter Ushuaia, El calafate et El chaltén. Beaucoup de personnes se rendent également à Bariloche, idéal pour les amoureux de la nature et des trekkings. Une autre option mais beaucoup plus loin que c’est ville est Puerto Madryn où l’on peut observer des baleines à une certaine période de l’année. 

Pour se rendre à Ushuaia, il faut absolument prendre l’avion. Il est impossible de s’y rendre en voiture ou en bus. En effet, la route est coupée par les glaciers. 

Le 28 mars je me rends donc à l’aéroport de Cordoba pour un vol de 2-3h vers Ushuaia. La vue est impressionnante vue du ciel, que ce soit les glaciers ou encore à l’approche de la terre de feu. L’atterrissage secoue un peu à cause des montagnes, mais il reste spectaculaire et fort en sensation. 

J’avais prévue deux jours à Ushuaia. Une journée au parc national de la terre de feu et une journée pour faire un trekking : Laguna Esmeralda.

Jour 1 : le parc national de Terre de Feu

L’entrée est de 490 pesos argentins soit environ 7€. Ce parc se situe au sud ouest de la terre de feu et longe la frontière avec le Chili. Il borde l’extrémité de la cordillère des Andes. On remarque tout de suite la grande diversité de faune et de flore. Le chemin n’est pas très difficile, pas besoin d’être un grand sportif pour pouvoir visiter sans problème. Si vous le souhaitez, vous pouvez avoir un tampon d’Ushuaia sur votre passeport pour 100 pesos avant d’entrée au Parc. On y trouve aussi un phare près de la mer avec une vue splendide. Vous vous trouvez littéralement avec vous même au bout du même, croyez moi cela ne laisse pas de marbre et vous fait réfléchir. 

Deuxième jour : Laguna Esmeralda

 Ici, les choses ont commencé à se compliquées pour moi. Je n’avais jamais fait de trekking auparavant. Je n’étais pas du tout équipée pour cela. J’arrive donc en basket, sac à dos et veste en jean. J’étais plus en mode touriste que trekkeuse. Je ne m’attendais pas à galérer autant… D’autant plus que la terre de feu a pour particularité d’être remplie de tourbières qui sont un amas de boues avec un effet sables mouvant. Je ne vous cache pas que la suite de la balade a été difficile. Nous avons dû traverser un champ de tourbière avant d’arriver au pied de la montagne. Là encore la montée n’était pas pour des novices comme moi. Pourtant, j’ai persévéré et en arrivant j’étais tout sauf déçue. C’était juste parfait.

Lagune Esmeralda
Lagune Esmeralda

Dans l’après-midi, je me suis renseignée pour ma visite de pingouins. Mais j’apprends que les pingouins partaient fin mars et ne revenaient qu’en septembre/octobre. Par ailleurs, certaines agences proposaient toujours des excursions. Néanmoins, on me l’a déconseillé, car je cite “il n’y aura plus que 2-3 pingouins perdus”. J’ai donc laissé tombé et j’ai décidé de me rattraper avec les lamas dans le nord du pays. 

Au niveau des moyens de transports, vous avez plusieurs options. 

  • Prendre contact avec un taxi dès votre arrivée qui sera votre chauffeur pendant votre séjour. Vous pouvez l’appeler quand vous le souhaitez. Il n’est pas simple de trouver des taxis surtout lorsque vous allez dans des parcs ou trekkings qui sont en dehors de la ville d’Ushuaia.
  • Louer une voiture, certaines agences proposent des locations de voiture. A vous de voir en fonction de la durée de votre séjour si cela est rentable.
  • Faire tous vos déplacements à vélo. Je conseille cette option pour les plus sportifs, car les routes ne sont pas toujours plates et les distances plutôt grandes.

Faites moi part de votre expérience si vous êtes aller à Ushuaia et n’hésitez pas à partager votre ressenti !

Write A Comment